Communiqué de La CFDT / CGT

INTERCO des Communaux de SPA
CSD CGT de Territoriaux

POUR LA DEFENSE DES SERVICES PUBLICS, DES CONDITIONS DE TRAVAIL
Les agents de Saint Pierre en Auge étaient en grève mercredi 14 Février dernier afin de manifester leur mécontentement pour les raisons suivantes :

1 – Disparition du service public d’aides à domicile.

2 – Conditions de travail dégradées et changement d’horaires pour tous les services sans aucune concertation avec les agents.

3 – Dialogue social inexistant avec le Maire et les élus du Comité Technique.

4 – Suppression de la compensation des heures supplémentaires effectuées en semaine. (avant : 1 h supplémentaire travaillée = 1h15 récupérée – aujourd’hui : 1 h supplémentaire travaillée = 1 h récupérée)

5 – Annualisation des agents sans aucune concertation avec les personnes concernées au détriment de leur vie personnelle et familiale.

Le manque de considération, de respect et de reconnaissance dans notre travail est un ressenti au quotidien pour les agents de Saint-Pierre-en-Auge.

Contrairement à ce qui a été écrit en finalité de la note d’information sur le travail en cours du Comité Technique, nous n’avons pas décliné l’invitation de la municipalité à se rencontrer mais juste demandé de décaler ce rendez-vous au lendemain ou aux jours suivants, afin que les représentants des DEUX sections syndicales puissent être présents à ce rendez-vous. Cette demande nous a été refusée.

Suivant la Charte de la Commune Nouvelle de Saint Pierre en Auge que chaque maire délégué a signé en juin 2016, il est écrit en page 11 à l’article 3 – Personnel :

« Une uniformisation des avantages et acquis sera appliquée sur l’ensemble du personnel. A cet effet, sur la base d’un état des lieux des acquis, un projet d’harmonisation planifié sera établi”

C’EST TOUT LE CONTRAIRE QUI SE PASSE !

Mesdames et Messieurs les élus, vous allez, ce soir, vous prononcer sur le réglement du temps de travail des agents de Saint Pierre en Auge, sachez que tous les représentants du personnel ont voté contre ce nouveau règlement.